Les 4 indicateurs de performance pour évaluer votre contenu.

 

Titre original: The 4 Types of Content Metrics That Matter, publié par Jay Baer sur www.convinceandconvert.com.

Dans son article, Jay nous livre les 4 types d’indicateurs qui permettent selon lui d’analyser les performances d’un contenu. Il s’agit de:

1) Indicateur de consommation.

C’est l’indicateur le plus classique et qui vise à évaluer combien de personnes ont vues votre contenu. Les indicateurs de cette catégorie sont les « page views » ou le nombre de download

2) Indicateur de partage

Cet indicateur est une compilation de tous les « likes », « share », « scoopit » et autre « +1″. Bref tous les compteurs qui indiquent le niveau de « viralité » de votre contenu.

3) Indicateur de Contact

Ces indicateurs mesures le nombre de contact ou d’interactions suite à la publication de votre contenu. Il s’agit par exemple du nombre d’inscription à une newsletter, voire le nombre de commentaires laissés de manière non anonyme sur un blog par exemple.

4) Indicateur de Vente

C’est probablement l’indicateur le plus discutable selon moi, en effet pour le mesurer il devrait être possible d’établir un lien entre la publication d’un contenu et le fait de réaliser une vente (de services ou de produits). Hors comment peut-on affirmer que c’est le fait d’avoir publié le contenu « X » qui a transformé le prospect « A » en client ? Peut-être que « A » avait déjà pris sa décision d’acheter avant de lire le contenu, ou peut-être que « A » a passé en revue TOUT le contenu proposé et dans ce cas comment dire que c’est le contenu « X » plutôt qu’un Tweet ou que la page d’accueil du site qui a convaincu le prospect ?

Conclusion (personnelle)

Un article intéressant mais trop mécanique. La conversion d’un prospect est un mécanisme complexe qui ne peut pas se résumer (sauf cas exceptionnel) à un simpliste « action A – conséquence B ».

Comme conclusion je préfère dire que toute action de marketing doit être évaluée par un ensemble d’indicateurs, que ces indicateurs peuvent être complexes et que dans tous les cas ce ne sont que des « indicateurs » de performance… et non des preuves formelles.

Lien vers l’article original en Anglais

Geoffrey Laloux

5 commentaires

Laisser un commentaire